Visites de la fouille d'Ensisheim - Reguisheimer Feld

Visites de chantier -  le 21.04.2018  -

Archéologie Alsace mène des recherches à Ensisheim dans le cadre de l’aménagement de la Zone d’activité d’intérêt départemental d’Ensisheim - Réguisheim (3e tranche) par la Communauté de Communes Centre Haut-Rhin. Démarrée il y a plus de sept mois, cette fouille exceptionnelle a révélé un grand nombre de vestiges du Mésolithique, du Néolithique, de l’âge du Bronze et de l’époque romaine.

Afin de présenter les principales découvertes et le travail en cours des archéologues, une journée de portes-ouvertes sera organisée le samedi 21 avril de 13h30 à 18h30.   

Entrée libre
Visite du site en groupe guidée par un archéologue, exposition d'objets archéologiques, cuisson de céramiques, démonstration de taille de silex (Association Arkéfact)
Départ de visite toutes les 30 min environ
Accès au site par la D201 entre Ensisheim et Réguisheim (suivre les indications)

UN EXCEPTIONNEL GISEMENT MÉSOLITHIQUE (6500 - 6000 av. J.-C.)

Avant l’arrivée de populations agropastorales dans la plaine d’Alsace, des groupes de chasseurs-cueilleurs semi-nomades occupent les rives de l’Ill. Ils dépendent des ressources naturelles et vivent de la chasse, de la cueillette et de la pêche, exploitant un écosystème tempéré proche de l’actuel. Ce sont surtout des outils en silex liés à la chasse à l’arc et au traitement du gibier qui ont été retrouvés au sein de plusieurs concentrations en cours de fouille.

UN VILLAGE ET UNE NÉCROPOLE NÉOLITHIQUES (5000 - 4600 av. J.-C.)

L’occupation néolithique débute vers 5000 av. J.-C. et se caractérise par la présence d’un habitat qui semble perdurer jusqu’au début du Néolithique moyen. Une petite nécropole est associée à cette dernière phase. Les défunts y étaient enterrés accompagnés d’objets, notamment des parures en coquillage, des pointes de flèches en silex et des céramiques décorées.

HABITAT ET NÉCROPOLE PROTOHISTORIQUES (1350 - 520 av. J.-C.)

Neuf tombes de l’époque campaniforme (2550 - 2100 av. J.-C.) fondent une nécropole de l’âge du Bronze, comprenant plusieurs enclos allongés (Langgraben) et une cinquantaine de crémations. Une dizaine de cercles funéraires ont également été repérés. Les tombes centrales n’étaient plus conservées. Cet ensemble funéraire se développe jusqu’au début de l’âge du Fer (800 - 520 av. J.-C.). Un village s’installe de manière contiguë à la zone funéraire à la fin de l’âge du Bronze (850 - 800 av. J.-C.) ; il se compose de bâtiments sur poteaux, de fosses-silos et de fosses de combustion à pierres chauffantes.

UN VILLAGE DE L’ÉPOQUE ROMAINE (2ème au 4ème siècle apr. J.-C.)

Le village se compose de plus de 40 bâtiments construits en bois et torchis. Des caves, des puits ainsi que divers aménagements agricoles (stockage du foin, aire de pacage) les accompagnent. Le site s’organise autour d’une grande mare qui a été creusée pour y extraire des matériaux de construction puis utilisée comme abreuvoir.