Horbourg-Wihr, au cœur de l'agglomération antique

Chantier de fouille -  du 25.07.2016 au 12.08.2016  -

Un diagnostic a été réalisé en 2015 par le PAIR en partenariat avec l’association d'Archéologie et d’Histoire d'Horbourg-Wihr - ARCHIHW, suite à une demande anticipée de la Mairie. À proximité immédiate du centre de l’agglomération antique, les recherches ont révélé des vestiges d'habitation ainsi que des sépultures qui feront l'objet d'une fouille programmée cet été.

Cinq tranchées de sondage ont été réalisées, dont trois ont atteint le substrat géologique. La stratigraphie des niveaux d’occupation antique atteint environ 1,20 m, recouvert par une épaisse couche de limons de débordement de l’Ill variant entre 0,50 m et 0,80 m.

 

 

Premiers résultats

URBANISATION AU HAUT-EMPIRE

La période du Haut-Empire est caractérisée par une urbanisation de ce secteur, entre la seconde moitié du 1er siècle et le début du 3ème siècle.

Une chaussée probablement secondaire traverse l’emprise diagnostiquée du nord au sud, séparant au moins deux unités d’habitation. Plusieurs fondations réalisées à l’aide de blocs de pierre attestent de la présence de bâtiments dans la moitié sud de la surface sondée. Ces fondations sont souvent associées à des sols en terre battue, généralement bien identifiables par de forts contrastes de couleurs contrairement aux secteurs plus périphériques de l’agglomération. Deux niveaux de sols en terrazzo, séparés par une tranchée de récupération de mur, ont également été observés sans pouvoir préciser s’ils sont associés à un bâtiment ou à des aménagements plus réduits comme des bassins. L’orientation et la localisation de ces constructions confortent l’hypothèse d’une voie plus importante orientée est-ouest et située au sud, à l’extérieur de l’emprise et déjà partiellement observée par d’autres sondages.

DES INDICES D'UN SECTEUR FUNÉRAIRE AU BAS-EMPIRE

La période du Bas-Empire est attestée par la découverte de deux sépultures à inhumation.

Distants d’environ 3 m, les deux individus sont orientés la tête à l’ouest et inhumés, au moins pour l’un d’entre eux, dans un contenant rigide en matériau périssable. En l’absence de mobilier d’accompagnement, seule la stratigraphie permet de proposer cette datation. Cette découverte est à rapprocher d’une autre sépulture à inhumation mise au jour à environ 30 m à l’est par le pasteur Herrenschneider au 19ème siècle, et alimente la question d’un possible ensemble funéraire du Bas-Empire dans ce secteur. Plusieurs indices d’une occupation de cette période ont été observés, mais ils sont cependant très ténus. Il s’agit notamment d’un fossé orienté parallèlement au mur ouest de la fortification, situé à 20 m à l’est, mais également d’une fosse, d’un possible support ou calage de poteau et d’une quantité non négligeable de monnaies.

Visites du site

À 14h les vendredis 29 juillet, 05 et 12 août

Voir la page dédiée >>
Localiser la fouille >>
Voir le site web de la commune >>